N'oubliez pas de voter ! ♥
Topsite Topsite Topsite Topsite



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lysander - Alone in oblivion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Lindeberg

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Lysander - Alone in oblivion...   Lun 30 Déc - 19:02


Header

Résumé
Feat. Tweek Tweak - South Park.
Nom (éventuel) : /
Prénom(s) : Lysander.
Surnom(s) : Lys' ?
Âge : Bientôt 15.
Date de naissance : 11/01.
Nationalité : He's so british !
Orientation sexuelle : 'S'en souvient plus ?
Signe(s) particulier(s) : Amnésique.
Groupe : Orphelins.
IcôneIcôneIcôneIcôneIcôneIcône

PhysiqueCaractèreHistoire

On connaît tous la curiosité d'un animal lorsqu'il est confronté à son reflet, non ? Mais qu'en est-il d'un humain qui se fait placer devant un miroir alors qu'il a perdu la notion de tenir debout, de parler et de comprendre toute les choses de la vie ? Et bien ça fait un peu la même chose. C'est ce qu'on eu fait pour Lysander ; et il se retrouvait assit devant un miroir, posant une main sur le miroir en constatant que le reflet fit qu'il se toucha la main lui même. En réalité il savait ce que c'était, au fond il le sentait mais il ne s'en rappelait plus.

Il redécouvrit son visage, ses yeux verts, son nez légèrement retroussé et ses traits fins qui lui valait d'avoir un visage dénotant de la masculinité habituelle. Sa bouche, rosée, ses cheveux, blonds et en bataille, comme si les peignes n'avaient jamais existé. Son cou fin qui escomptait un diamètre que l'on pouvait facilement tenir dans ses mains. Le reste importait peu, au final il avait un corps tout à fait banal, frêle et pâle, semblable à un vampire n'étant pas sorti depuis des années. Son corps l'effrayait un peu, en effet, à cause de la dizaine de mois passé allongé sur son lit d'hôpital, l'adolescent ne put que contempler la maigreur qui lui avait valu d'être forcé à manger tout le temps.

Sa taille moyenne (s'il se relevait bien entendu) d'un mètre soixante-huit lui fournissait un avenir prometteur dans sa croissance, bien sûr comme il serait malvenu de fournir son poids, on pourrait plus parler des multiples cicatrices qui recouvrait son corps. Les plus intenses furent celles qui marquaient le haut de ses tempes, assez laides en soit mais qui demeuraient presque cachées par son épaisse chevelure couleur blé. Sur sa jambe droite en était marqué une autre, à cause d'une fracture qui fut déplacé pendant x accident. C'en était les plus grandes et sûrement celles qui mirent le plus de temps à guérir mais comme vous pouvez le voir il s'en sortit (et heureusement d'ailleurs parce que sinon je m’ennuierait pas à faire une fiche).

Après, si vous voulez en apprendre plus...Apprenez à le connaître et c'est sûrement lui qui vous en dira plus (ou pas).

Quoi ? Lui ? Ah. Vous vous demandez ce qu'il fait ? Ah...Bah il est juste con c'est tout. Mais non, pas con dans ce sens là voyons. Mais Lysander est bel et bien retourné en enfance. Il la revit, la savoure à nouveau, connaît encore les joies de découvrir tout de la vie puisque son disque dur (si l'ont peut comparer la cervelle humaine à un ordinateur) s'est rayé, tout s'est envolé, plus rien ne subsiste, pas même la notion de langage. Alors pour vous expliquer l'intérieur de ses pensées cela ne sera que trop peu difficile.

Lysander est avant tout un grand peureux à présent, levez la main il s'enfuira, frappez-le il se mettra à pleurer et il partira. Un seul geste brusque suffirait à le faire détaler tel un lapin possédant une maîtresse sadique. La susceptibilité est aussi devenu un grand défaut ; lui si forte tête et convaincu de ses propos, de ses paroles et de ses actes, sa confiance en lui a totalement disparu et de fait, il en devient fragile et on le vexera ou le fera pleurer facilement.

C'est surtout sans compter la candeur dont il peut faire preuve. Avez-vous déjà côtoyer un enfant ? Il pose beaucoup de questions pas vrai ? « Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? » ; restez plus de cinq minutes avec l'adolescent et vous vous rendrez vite compte que tout les enfants à qui vous avez pu parler dans votre vie ne sont pas aussi curieux. Il réapprend à vivre, en toute logique il faut le temps que se reforme de nouveaux acquis et autres souvenirs.

L'une de ses plus grandes qualités reste tout de même sa philanthropie exagérée. Qui que vous soyez, peu importe comment vous avez été et comment vous serez, sa notion d'amour universel l'empêchera toute hostilité avec vous, et même osera-t-il si sa peur diminue de vous tomber dans les bras comme un enfant avec sa mère (sauf que là c'est loupé pour sa mère * sort *). Bien sûr, si vous n'aimez pas les étreintes, cette personne n'est pas faite pour rester avec vous.

Aussi, on remarquera sa fâcheuse tendance à ne pas garder sa concentration plus de deux minutes, ou justement de la garder trop longtemps sur des choses totalement inutiles. Mais il est comme ça Lysander, à se soucier de tout mais en même temps de rien du tout. La plus étrange de ses traits de caractère reste tout de même la manière dont il ne conçois plus le danger. Pour quelqu'un ayant vécu un traumatisme, c'est assez étrange, en même temps il est effrayé par tout mais le fait de se jeter dans les flammes ne lui ferait pas comprendre qu'il risque sa peau.

Sinon, on peut aussi mentionner une passion bien particulière. Ce n'est pas vraiment une passion, c'est plutôt un péché mignon qui rend sa vie encore plus agitée qu'elle ne l'est déjà à cause de sa curiosité. Il aime le café, même s'il n'en aime pas l'arrière-goût amer qu'il donne, il en boit tout le temps et après se plaint d'insomnie, c'est ce qui prouve que sa logique à aussi été amoindrie.

Mais au fond, il n'est pas méchant notre Lys', beaucoup de nouveaux défauts pour peu de qualités, mais c'est sûrement ce qui fait son charme, et au pire, plus tard sa conscience se reforgera et il deviendra une personne avec plus de qualité que de défauts. Comme on dit, il faut laisser faire le temps et attendre que les plaies cicatrisent...C'est encore là un challenge de toujours.
16 octobre 2013.

Je ne me souviens plus de qui je suis, qui j'étais. Les mots sont perdus, au fond je les sais, mais ils ne veulent plus ressortir. J'arrive à me voir dans le reflet du plafond, mais pourtant je ne peux dire à haute voix de quelles couleurs sont mes yeux, ma peau, mes lèvres. Quel âge j'ai, qui suis-je, quel est mon nom ? Tout ce fouillis infâme reste sans réponses, bien que j'ai comme une impression de déjà vu...La douleur me revient, mes muscles sont douloureux, je ne peux pas bouger, mes jambes sont enfermées dans du plâtre et mes bras sont enroulés dans des bandages, ma peau est bleutée par endroits, violette par d'autres, j'ai une cicatrice sur la tempe...

Et je ne sais pas, je ne sais plus, qu'est-ce que c'est que tout ça ? Pourquoi mon corps ne réagit pas comme les personnes habillées de blancs que je vois tout les jours défilées alors que ma mâchoire est emprisonné de la même façon que mes jambes et que mon nez et ma bouche sont recouverts d'un masque étrange qui me force à respirer... ? L'un de mes yeux reste clos, il est gonflé. Je tourne le regard vers mon bras, seul un espace est libre sur mon coude, un endroit où sont enfoncées des aiguilles métalliques reliées à une poche. La douleur est forte, et je sens d'une lenteur atroce un liquide s'extirper de mon œil valide...Je pleure.


11 janvier 1999.

Des cris, des pleurs, le jour est venu. C'est l'histoire d'un couple heureux, d'une vingtaine d'année tout au plus, vingt-cinq au maximum pour notre jeune homme, et un enfant qui vient de naître, qui n'a à peine que quelques minutes. Il prend quelques bouffées d'airs, en somme tout est normal, cet enfant n'a proprement aucun défaut. Les nouveaux parents sont heureux et tout se passe bien, son nom est vite trouvé, ils y réfléchissaient déjà depuis longtemps, et on appela cet enfant « Lysander ». Et les jours passèrent...Les jours passèrent et Lysander atteint ses dix ans.

On fit une grande fête, une fête de roi, deux chiffres à son âge, c'était déjà une belle fierté pour lui, les rires fusaient, bien sûr ayant invité ses copains à jouer, il finit par souffler les bougies, dix d'un coup. Une photo fut immortalisé, mais jamais retrouvé, c'était l'une des seules qui avait été tirée depuis ses deux ans, avec l'invention des ordinateurs et des appareils photos, le reste fut sauvegardé sur l'une de ces machines dites révolutionnaires. Son plus grand cadeau fut une gourmette en or, gravée de son prénom et de sa date de naissance au verso. Mais les jours passèrent encore...

22 décembre 2012.

« Je vous déteste ! » ; furent les paroles douloureuse du jeune homme qui bouleversèrent quelque peu ses parents. Sur la route du retour une dispute avait éclaté. Tout s'était bien passé au début, ils étaient allé acheter les cadeaux de Noël du jeune homme mais une annonce qui le prit au dépourvu lui fit perdre le contrôle de ses paroles. En effet, la mère du jeune homme était enceinte, et cette annonce avait chamboulé l'adolescent d'une façon presque meurtrière, il ne leur suffisait pas ? Est-ce qu'il était devenu trop grand pour pouvoir se faire chouchouter comme avant ? Si cette événement semblait être le bienvenue pour ses parents, lui en ressortait enragé. Alors ils parlèrent, un instant, le père regardait son fils avec un regard assez déconcerté.

Mais lorsqu'un cri de terreur éclata dans la voiture, le garçon regretta ses paroles à l'instant même. Un coup de klaxon puissant, des freins qui crissent et un choc qui promit la mort aux deux adultes alors que la voiture se retrouvait sur le dos, commençant à brûler, et alors que les deux tourtereaux eux étaient à l'intérieur, Lysander lui fut éjecter à l'extérieur par le pare-brise. La dernière chose qu'il vit, le corps compressé entre le pare-choc et le parvis, fut la silhouette de deux cadavres amoureux que leurs sangs respectifs liaient dans un mélange obscurs alors qu'il enduisait le crâne de l'adolescent. Si leurs codes génétiques ne fut pas lié pour la formation d'un nouvel enfant, il le fut, étalé en flaque jusqu'à leur descendance.

28 décembre 2012.

Son état est stable. Quelques fractures aggravées, des hématomes et autres blessures et coupures, furent diagnostiqués. L'enfant resta dans un coma qui dura quelques mois, quelques longs mois ; seulement, une défaillance fut remarqué lors d'un examen : Plus aucun souvenir, une certaine partie de son cerveau fut atteint ce qui effaça la quasi intégralité de sa vie. A présent, son passé se construira sur des souvenirs futurs. Il lui faudra bons soins, et c'est pour cela que lorsqu'il pourra sortir, le jeune homme sera envoyé à l'orphelinat le plus réputé de la région : L'orphelinat Sainte-Cecil.


28 décembre 2013.

Je suis cette dame...Cette dame qui m'a conduit devant cet établissement étrange : « Orphelinat ». Qu'est-ce que c'est un orphelinat ? Je ne comprends pas mais je suis, le ciel est bleu aujourd'hui. Bleu...C'est ça qu'on dit hein ? C'est joli le bleu, c'est presque comme mes yeux mais légèrement différent, c'est un peu plus frais ; surtout que c'est clair le ciel...Et les choses clairs sont les choses biens...Les choses qu'on aime...C'est pour ça qu'on a les dents blanches ? Pour éclaircir notre bonheur et pour qu'on aime ceux qu'on voit sourire...Moi j'aime tout le monde...

IRL
Prénom/Surnom : Hoshiyo, Kitsune...
Genre/Âge/Infos utiles ? : Femelle (ahah), bientôt 15...
Comment t'as trouvé le forum ? : Bonne question *PAN*
Un avis pour l'instant ? : C'est laid *PAN* Nan j'déconne, it's bioutifoul ** (et j'aime la fonda' ~)
Tu passes souvent ? : Everydays !
T'aimes la pistache ? : Yeah, mieux : Macarons pistache \o/
IRL

Fiche de présentation ©Akane pour Sainte-Cecil.
NE PAS REPRODUIRE NI REDISTRIBUER.

_________________


« Life is beautiful, then smile ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan O. Grandt

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Lysander - Alone in oblivion...   Lun 30 Déc - 19:25

Tiens, un petit oiseau égaré ~

Well well well ... C'est mauvais, très mauvais. Les descriptions sont bien trop courtes, elles ne correspondent pas du tout aux attentes et en plus c'est bourré de fautes. Non, franchement, recommence tout.
*SBAFF*

... Ouais je suis pas crédible. Qu'est-ce que tu veux que j'te dise ? Tout est bon !
(ET JE NE SUIS PAS UNE MAÎTRESSE SADIQUE ETGFDERGFERTGFDRGF e.e)
Donc tu es validée o/ !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainte-cecil.forumactif.org/
 
Lysander - Alone in oblivion...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» presentation du monde d'oblivion
» [A reprendre - Elève - Héritier] Lysander Scamander (Thomas Brodie-Sangster) ~ 3e année à Serdaigle
» Lysander Luke Crooks ♦ Be yourself. Terminée.
» lysander ♦ look at the stars, look all they shine for you TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte-Cecil - Orphelinat :: L'administratif :: Liste des pensionnaires :: Pensionnaires fantômes-
Sauter vers: